64 pages
Scénario : Vincent Zabus
Dessin et couleurs : Thomas Campi
Éditions du Lombard
Format : 24,1 cm X 31,8 cm
ISBN : 9782803670277
Novembre 2016 - Prix 14,99 €
 
 
Quatrième de couverture : " - Nous sommes ici pour t'informer de l'objet de ta mission, Charles. - Une mission ? - Tu as été choisi ! - Moi ? - Oui ! À cause du chapeau. C'était le sien... En le portant, tu es entré dans son monde. Maintenant tu dois en saisir les secrets, sinon... - Sinon quoi ? - Son chapeau restera à jamais vissé sur ta tête !"
 
Lecture : Magritte, Ceci n'est pas une biographie de Campi et ZabusLecture : Magritte, Ceci n'est pas une biographie de Campi et Zabus

Alors que le peintre génial fait l'objet d'une exposition, René Magritte, la trahison des images au Centre Pompidou de Paris jusqu'au 23 janvier 2017, c'est en bande dessinée que Vincent Zabus (scénario) et Thomas Campi (dessin et couleurs) lui rendent hommage, dans un album publié aux éditions du Lombard : Magritte, Ceci n'est pas une biographie.

Charles Singullier, modeste employé de bureau sur le point d'être promu par sa hiérarchie, s'offre sans le savoir le chapeau melon du peintre au marché aux puces de Bruxelles. Une fantaisie inhabituelle dans la vie de ce personnage plutôt terne. L'accessoire vissé sur la tête (au sens propre !), notre héros se retrouve malgré lui happé par l'univers pictural de Magritte. Avant de pouvoir ôter le chapeau encombrant, il devra réussir la mission qui lui est imposée : tenter de percer le mystère de son œuvre... ce qui n'est pas une petite affaire.

Au cours de son périple, Charles fait la rencontre d'une ravissante conférencière qui lui apporte quelques indices sur le grand homme dont il admet ne rien connaître. D'autres personnages l'éclairent au fil des pages, qui renseignent également le lecteur. Magritte lui-même apparaît dans l'histoire, résistant farouchement à l'analyse que l'on s'obstine à faire de sa personnalité et de ses tableaux : "Pourquoi vouloir répondre aux questions que la peinture nous pose ?"

Lecture : Magritte, Ceci n'est pas une biographie de Campi et ZabusLecture : Magritte, Ceci n'est pas une biographie de Campi et Zabus

Partant de représentations familières, les tableaux de Magritte animent notre paysage mental. Ils y font naître des images et des correspondances qui ont à voir avec la poésie. Le scénario du Belge Vincent Zapus joue brillamment avec les décalages et le grain de folie caractéristiques du peintre dont les toiles emblématiques (Les Amants, La Durée poignardée, La Reproduction, Le Fils de l'homme, Golconde...) prennent littéralement corps dans l'existence de Charles.

Les auteurs sont cependant parvenus à éviter un écueil : faire de cet album un catalogue attendu des œuvres de l'artiste. Leur récit n'est pas un prétexte ; l'intégration des tableaux y est toujours porteuse de sens. La transposition de l'univers surréaliste du peintre dans le langage de la bande dessinée par Thomas Campi, dessinateur italien, est une réussite. Il opère en couleur directe une fusion élégante et maîtrisée entre les célèbres toiles et son propre dessin. Chez Magritte, le rapport entre signifiant et signifié s'apparente à une "une trahison féconde". La relation entre le mot, l'image et l'objet fait surgir non seulement des idées, mais surtout le rêve et le mystère. C'est le cas aussi de l'aventure de Charles.

Lecture : Magritte, Ceci n'est pas une biographie de Campi et ZabusLecture : Magritte, Ceci n'est pas une biographie de Campi et Zabus

"Ceci n'est pas une biographie", mais le livre offre tout de même de découvrir la personnalité de Magritte, ses paradoxes, et les grandes lignes de sa vie. Surtout, il propose, en quelques images bien commentées, des clés pour appréhender la démarche de l'artiste aux prises avec des contradictions qu'il tente d'élucider à travers la peinture. C'est un René Magritte aux multiples visages qui se dessine dans cet album : enfant marqué par le suicide de sa mère, jeune homme rebelle et noceur, tantôt amical, tantôt solitaire, bourgeois installé dans un conformisme douillet avec sa femme Georgette, publicitaire ou cinéphile... 

Bien entendu, l'immersion trépidante de Charles dans l'œuvre magritienne aura des répercussions sur sa vie personnelle ; c'est la vocation de l'art, sans doute. Zabus et Campi, qui ont déjà travaillé ensemble par le passé - Les Petites Gens (Ed. Le Lombard, 2012), Les Larmes du seigneur afghan (Ed. Dupuis, 2014),  Macaroni ! (Ed. Dupuis, 2016) - livrent ici un album onirique et intelligent qui rend aussi hommage à la bande dessinée.

 

"Moi, je veux installer le soupçon dans ce qui paraît familier..."

Lecture : Magritte, Ceci n'est pas une biographie de Campi et ZabusLecture : Magritte, Ceci n'est pas une biographie de Campi et Zabus
Tag(s) : #Lectures

Partager cet article

Repost 0