Rencontre avec Amélie Nothomb

 

Amélie Nothomb est Belge mais les Français l'ont adoptée, et elle est aujourd'hui un "phénomène littéraire" en France. Elle publie un roman chaque année aux Éditions Albin Michel. Son nom est d'ailleurs associé dans l'esprit collectif, à la rentrée littéraire de septembre.

 

Amélie Nothomb le 30.11 (30)


Son dix-neuvième ouvrage est un roman épistolaire dans lequel Amélie s'invente une correspondance avec un Américain engagé dans la Guerre d'Irak. A son grand désarroi (passée une première réaction d'orgueil bien naturelle !), Melvin Mapple l'a choisie comme "marraine de guerre". Il lui avoue sa souffrance et le besoin d'être compris. La confidence sauve de l'asphyxie, fait bien justement remarquer notre auteur.

 

Une forme de vie

 

 

Déjà ensevelie sous les lettres de lecteurs et "au bord de la rupture" à force de servir de déversoir à toutes les peines humaines, Amélie Nothomb avance prudemment sur le terrain de cette relation. Une correspondance s'installe pourtant entre les deux êtres.

Melvin Mapple n'est pas tout à fait un soldat ordinaire : il est obèse et d'une obésité monstrueuse. La boulimie est sa façon de réagir au malaise inouï que lui procure cette guerre qu'il considère comme "une injustice scandaleuse". Mais elle est aussi une façon de manifester son opposition à la politique américaine ; un acte de résistance politique, en somme.

Il y a des gars qui ont toléré la monstruosité de cette guerre sans tomber dans aucune forme de pathologie. Je ne les admire pas. Ce n'est pas de la bravoure, c'est un manque de sensibilité de leur part [...] Notre obésité constitue un formidable et spectaculaire acte de sabotage. Nous coûtons cher à l'armée.

L'intérêt de ce roman réside tout d'abord dans le personnage de Melvin Mapple. Incapable de contenir ce corps dans lequel il disparaît peu à peu, il assume - voire revendique - son obésité. Il en a d'ailleurs fait une compagne sensuelle, une Schéhérazade qu'il étreint et dont il écoute les belles histoires... Sous l'impulsion d'Amélie, le voici qui érige même son corps difforme au rang d'oeuvre d'Art. De body Art !

 



Le lecteur oscille entre la pitié qu'inspire le soldat enlisé dans le ridicule comme dans la guerre d'Irak, et un certain amusement de voir que visiblement, la situation échappe aussi au contrôle d'Amélie (« se posait avec lui le problème que j'ai avec 100 % des êtres, humains ou non : la frontière »). Mais Melvin Mapple est-il vraiment celui que l'ont croit? Ne fait-il pas plutôt preuve d'une inventivité géniale..?

Quand un mythomane sans talent m'envoie un mensonge cousu de fil blanc, j'éprouve de l'affliction. L'escroquerie, comme le violon, exige la perfection : pour présenter un récital, le violoniste ne se contente pas d'être bon. Le sublime ou rien. En vous, je salue un maître.

Ce roman est plaisant surtout car Amélie Nothomb, en répondant aux lettres de Melvin, nous offre de pénétrer sa réflexion à elle. Elle distille des éléments autobiographiques et nous livre une analyse savoureuse de sa relation aux lecteurs, de sa conception de la correspondance qu'elle entretient avec nombre d'entre eux, et finalement : de son rôle d'écrivain.

A la question de Melvin : On imagine peut-être naïvement, que les romanciers ont accès à l'âme des gens, aux expériences qu'ils n'ont pas vécues. [...] Il me faut un être humain qui soit en dehors de tout ça et qui en même temps soit proche de moi : c'est ça un écrivain, non?

Amélie Nothomb semble répondre humblement par une incertitude :  ... une oeuvre, on ne sait pas ce que c'est. On lui consacre l'essentiel et pourtant, c'est un mystère pour nous.

 


 



Logo Martelle

3 rue des Vergeaux - 80000 Amiens
03 22 71 54 54
Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h sans interruption
Site Internet de vente en ligne: www.librairiemartelle.com

 

 

Le Grenier Librairie

 

Fred Goffin - Le Grenier

Reportage à la minute 12 de l'émission

 

Fred Goffin a vécu une quinzaine d'années en forêt amazonienne. Depuis presque 5 ans, il a ouvert son Grenier rue du Marché - Lancelles, une petite librairie sous les toits où vous trouverez à moindre prix, des livres anciens ou disques vinyles, et les bons conseils du libraire.

Fred est également, depuis son origine, exposant au Marché aux livres anciens ou d'occasion, sous la verrière de la gare à Amiens, chaque premier samedi du mois. L'occasion pour lui d'aller à la rencontre d'une autre clientèle, et d'organiser des animations.


 

Affiche-Amiens-marche-aux-livres.JPG


Fred vend également ses livres sur Internet via le Site Delcampe.fr. Lorsqu'il a un peu temps libre, il pratique en outre la reliure d'art d'ouvrages qu'il expose dans sa boutique. Le Grenier est un endroit à découvrir, l'accueil de Fred et sa conversation autour d'un café y sont pour quelque chose !

Le Grenier Reliure d'art

 

Le Grenier Librairie 2

Le Grenier Librairie
14 bis rue du Marché Lanselle
80 000 Amiens
Tél : 03 22 80 78 59 ou 06 33 65 10 53
Site Internet : legrenierlibrairie.voila.net

 


 

Tag(s) : #Des Livres et Nous, l'émission

Partager cet article

Repost 0