Le Haïku en herbe

 

 

160 pages
Illustrations de Jessica Tremblay
Éditions L'iroli

ISBN 978-2-916616-18-6
Février 2012 - prix : 15 €

   
Quatrième de couverture : "Comment faire écrire un haïku en milieu scolaire ? Un haïku tout court ? Qu'est-ce qu'un bon haïku ?... Poème d'origine japonaise, poème dynamique d'aujourd'hui, le haïku est une école de l'observation qui offre la joie d'écrire et la joie tout court. Ce guide s'adresse aux futurs animateurs d'ateliers, aux enseignants (primaire, collège, lycée et plus) et à tous les débutants. Il contient des exemples d'activités et des idées pour mettre en place des projets transdisciplinaires, en classe, en plein air..."

Administratrice de l'Association francophone de haïku et responsable des Éditions L'iroli près de Beauvais (60), isabel Asúnsolo connaît son sujet. Avec Le Haïku en herbe, elle propose un guide pratique extrêmement clair et complet à l'intention des enseignants ou animateurs d'ateliers de haïkus, et des apprentis haïjins (auteurs de haïkus).

Avant de décrire les ateliers et de proposer des cas pratiques, isabel Asúnsolo (ingénieur agronome de formation) file une métaphore végétale pour expliquer le haïku à ses lecteurs. "Le bon terreau" et les "ingrédients pour une bonne levée" ainsi décrits, permettent même aux plus novices de faire connaissance avec le petit poème japonais qui se décline dans toutes les langues.

Sur sa structure elle précise "Qui dit haïku, dit coup de sabre. Poème de la sobriété, le haïku donne à voir en peu de mots ; poème du silence, il donne à ressentir avec du vide". Elle explique également au sujet de l'ancrage : "Le haïku est ancré dans le monde sensible, celui que l'on peut voir, sentir, palper avec les cinq sens. L'apprenti haïjin écrit à partir de la vie. Plus rarement, ou jamais ? à partir d'images mentales. Le haïjin ne se met pas à attendre l'inspiration pour écrire, il va au devant de la vie et de l'écriture."

 

Haïkus (2)

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

 

Dans nos sociétés où la surenchère est souvent de mise, en particulier en matière de communication, le haïku fait contraste : "Le haïku est en quelque sorte un chemin à rebrousser vers la simplicité, une expérience nouvelle." Petit poème qui s'attache à l'expérience vécue, perçue ou ressentie, il évite soigneusement la profusion et l'emphase : "Lorsqu'un auteur occidental se dit généreux, il ajoute généralement qu'il écrit beaucoup, de longs paragraphes et de gros romans. Un haïku généreux, au contraire, est celui qui laisse de la place au lecteur, du vide, de la matière pour réfléchir : il dit peu. Le haïku est écologique aussi car économe. Il est paradoxalement le poème le plus précis et celui qui dit le moins".

Les animations possibles ne se limitent pas à la seule écriture de haïkus. Les animateurs peuvent également initier leurs élèves au haïbun (texte en prose comportant un ou plusieurs haïkus), proposer un ginko (balade en extérieur, séance d'observation avant d'écrire les haïkus), un kukaï (réunion-atelier au cours de laquelle les haïkus circulent et sont notés par les participants), ou la réalisation d'un haïga (association d'un haïku et d'une illustration). Le glossaire en fin d'ouvrage rappelle la définition de tous ces termes.

 

Haïkus (4)

 

 

isabel Asúnsolo propose un véritable accompagnement pour les haïjins. L'ouvrage est non seulement jalonné de nombreux exemples de haïkus, mais aussi de petites citations (Paroles de Haïjins) d'auteurs de haïkus partageant leurs expériences. Comme tout bon guide qui se respecte, le livre répond également à un certain nombre de questions pratiques (durée des séances, démarches administratives...). Il fournit même un modèle de convention pour les animateurs.
 

Haïkus (3)

 

 

Avec Le haïku en herbe, il apparaît en outre qu'au-delà de l'écriture, la pratique du haïku est révélatrice d'une certaine philosophie de vie. Le petit poème préfère l'humour à la gravité ("Le sens du mot haïku, enfin, quel est-il ?... C'est un poème drôle, cocasse (kokkeï) d'après Bashô".)

isabel Asúnsolo insiste sur cet aspect et fait la promotion du haïku comme source de bonheur : "Il me tient à cœur, aussi, ah !, de partager une certaine idée pratique de la joie que le haïku véhicule". Le haïjin sait observer son environnement, saisir le minuscule et le respecter, goûter les choses. Les cinq sens en éveil, il peut se satisfaire de ce qui l'entoure et faire preuve de générosité avec ses lecteurs. Le haïku a le mérite d'être accessible à chacun, quel que soit son âge, sa culture ou sa langue d'expression. Suivez ce livre-guide et lancez-vous ; vous n'avez plus d'excuse ! 

 

"Plus j'écris ce que je vis, plus je réalise que je suis en train de vivre...
et plus j'ai envie d'écrire."

 

Haïkus (1)

 

 

 

Éditions L'iroli 
10, place du Plouy Saint-Lucien 60000 Beauvais
editionsliroli@yahoo.fr - 06 30 73 40 93
www.editions-liroli.net

 

 

 

 

 

Festival de la Micronouvelle et du Haïku 2012

Il aura lieu à Plouy St Lucien près de Beauvais (60) les 26-28 mai.

 

Festival-copie-1.jpg

© Photo Ed. L'iroli

Tag(s) : #Lectures

Partager cet article

Repost 0