Quartier lointain © Caroline Parodi

© Caroline Parodi


Est-il possible de porter à la scène une bande dessinée sans en trahir ni le fond, ni la forme ? Dorian Rossel le prouve avec brio en adaptant Quartier lointain, le manga culte de Jirô Taniguchi, paru au Japon en deux tomes à partir de 1998. Un album au trait fin et au style épuré, qui dit avec une belle simplicité de grandes choses sur la psychologie humaine. La pièce est actuellement jouée à la Comédie de Picardie (Amiens).

 

BD Jirô Taniguchi

 

L'histoire est celle d'Hiroshi (48 ans) qui se retrouve par erreur dans un train le ramenant sur les lieux de son enfance, à Kurayoshi. Alors qu'il est allé se recueillir sur la tombe de sa mère, il est victime d'un phénomène surnaturel et se retrouve brutalement dans la peau du garçon qu'il était à 14 ans... tout en conservant sa conscience d'homme mûr.

Le choc est immense lorsqu'il se rend compte que la ville entière est retournée à son état de 1963. La ville... et sa propre maison. Chez lui, le temps aussi a fait machine arrière : sa mère est en vie, sa petite sœur et sa grand-mère sont là, son père ne les a pas quittés. On est à quelques mois du jour où il a disparu sans un mot, et sans laisser de trace...

 

Quartier lointain © Caroline Parodi 2

© Caroline Parodi
 

Hiroshi revit ses quatorze ans avec enthousiasme et intensité. Il se rend compte peu à peu que ses connaissances et son expérience d'adulte, peuvent influer sur le cours des choses. Peut-être lui sera-t-il possible de comprendre les raisons du départ de son père, d'avoir enfin la clé de ce mystère et (pourquoi pas ?) de l'empêcher ?

 

BD Jirô Taniguchi 1

Jirô Taniguchi © Casterman


Dorian Rossel offre une adaptation très rythmée de la BD de Taniguchi, déjà portée au cinéma par Sam Garbarski en 2010. Les différents tableaux se succèdent comme une série de vignettes qui se déploieraient sous nos yeux. Les choix de mise en scène sont souvent insolites voire burlesques. Sans empêcher l'émotion, soulignée par la composition musicale.

 

Quartier lointain © Caroline Parodi 7

© Caroline Parodi
 

Le décor se limite à la reconstitution (minimaliste et colorée) de l'intérieur japonais de la famille. Quelques accessoires que les comédiens s'approprient et une gestuelle expressive nous donnent à voir le reste. Leurs déplacements sont vifs, esthétiques, chorégraphiés... une sorte de ballet.

Mathieu Delmonté incarne toujours l'Hiroshi d'âge mûr, mais celui de 14 ans peut être interprété par plusieurs comédiens à la fois : une multiplication de sa voix qui donne un effet chorale très plaisant.

 

Quartier lointain © Caroline Parodi 5

© Caroline Parodi


La narration occupe une place importante à côté, ou au coeur de l'action. Elle accompagne le spectateur dans l'expérience fantastique à la fois subie, et vécue pleinement par le héros. Parfois le silence se fait : le temps reste en suspens.

Les points de vue changent selon les situations. Des matelas posés à la verticale, des personnages debout qui donnent l'impression d'y être allongés, et le spectateur voit la scène d'en haut, en plongée, comme en bande dessinée.

 

 BD Jirô Taniguchi 2

Jirô Taniguchi © Casterman
Quartier lointain © Caroline Parodi 3

© Caroline Parodi

 

Le metteur en scène franco-suisse rend hommage avec une précision d'horloger à l'esprit de Jirô Taniguchi. Il nous offre un spectacle atypique servi par une belle créativité et de nombreuses trouvailles. Un moment de plaisir qui incite aussi à l'introspection.

On a tous rêvé de refaire le chemin à l'envers. Revenir au temps de nos quatorze ans. Retrouver ces sensations d'éveil à la liberté, à une vie pour soi, à l'amour. Y retourner pour partager de nouveau avec ceux que l'on a perdus, et qui faisaient tenir notre univers debout. On a tous eu envie de ce voyage dans le temps.

Le retour en arrière d'Hiroshi ne lui permettra pas de retenir son père. Cet événement-là, le choix conscient et libre d'un homme qui jusqu'alors n'a vécu que pour les autres, il ne pourra l'empêcher. Mais sa condition d'adulte va lui permettre de le regarder sous un tout autre jour. Et d'en tirer une leçon pour lui-même : enfin cesser de fuir et de passer à côté de sa vie.

 

BD Jirô Taniguchi 3

Jirô Taniguchi © Casterman

 

"Toute ma vie je n'ai fait que me laisser porter par le cours des événements... Pourtant... quelque chose... tout au fond de moi... un sentiment confus... comme un doute... On n'a qu'une seule vie... [...] Je ne pense qu'à moi, mais... Il est encore temps, tu comprends ? Je crois que je peux recommencer..."

 

Quartier lointain jusqu'au jeudi 21 mars 2013 à la Comédie de Picardie avec : Rodolphe Dekowski, Mathieu Delmonté, Xavier Fernandez-Cavada, Karim Kadjar, Delphine Lanza, Élodie Weber. À noter jeudi 21 mars à 18h30, intervention sur le thème "Quartier lointain de Jirô Taniguchi, de la bande dessinée à l'écran et à la scène" de Pascal Mériaux, directeur de l'association On a marché sur la Bulle, avant la représentation.

 

ComdePic

 

62 rue des Jacobins - 80000 AMIENS
Rés : 03 22 22 20 20 - Admin : 03 22 22 20 28
Billeterie mardi au vendredi : 13h - 19h - Sam : 13h - 18h
www.comdepic.com
Tag(s) : #Coups de coeur et curiosités

Partager cet article

Repost 0