Salon Creil 2012

 

Le 26e Salon du Livre et de la BD de Creil organisé par l'association "La Ville aux Livres", s'est déroulé à la Faïencerie du 14 au 18 novembre 2012 sur le thème "Notre nature". L'humain et l'environnement étaient donc au coeur de la plus importante manifestation littéraire de Picardie qui reçoit une centaine d'auteurs et attire 16000 visiteurs chaque année.

Le salon est l'occasion de remettre cinq Prix à des auteurs pour leur travail. Marc Pouyet, graphiste et illustrateur spécialiste du land art a ainsi reçu le Prix de la Ville de Creil. André Comte-Sponville, philosophe matérialiste, rationaliste et humaniste était l'invité d'honneur de cette édition 2012.
 

Creil 2012 - 17.11 (39)

Durant les cinq jours de la manifestation, les animations se sont succédées à destination de tous les publics. Car le salon de Creil -  dont l'entrée est gratuite - se veut résolument ouvert à tous : scolaires, familles, professionnels, amateurs de livres de tous les âges et de toutes origines. La culture s'y décline sous de multiples formes et se partage lors de rencontres, conférences, contes, expositions, ateliers...
 

 

Affiche

 

Le salon est un point d'orgue pour les professionnels et les bénévoles du COVAL (Comité organisateur de la ville aux livres) qui toute l'année développent des actions périphériques, comme les résidences d'auteurs, afin de valoriser le livre et la lecture. Ce cru 2012 a permis des rencontres et des débats de qualité autour des questions environnementales et humaines (-> Cliquez ICI pour découvrir l'intégralité du programme). Le livre reste un support privilégié de l'échange et de la réflexion sur des problématiques ô combien contemporaines.

Durant le week-end, j'ai eu le plaisir d'animer un apéritif littéraire (article ICI) et une série d'entretiens autour de plusieurs nouveautés

 

Creil 2012 - 17.11 (43) Entretiens littéraires

 

Metamorphoses.jpg

François Vallejo
Métamorphoses
Ed. Viviane Amy

Ce livre est tout d'abord l'histoire d'un choc : celui qu'éprouve Alix Thézé, jeune restauratrice d'Art, en apprenant que son demi-frère Alban-Joseph s'est converti à l'Islam et qu'il a pris le nom d'Abdelkrim Yousef. Il s'agit ensuite de l'enquête que mène Alix, afin de comprendre et de sauver son frère de la dérive terroriste.

François Vallejo s'intéresse à un sujet d'actualité brûlant à travers ce roman, et à l'impact qu'une conversion comme celle d'Alban peut avoir sur son entourage et sur toute la société. Le rejet du modèle occidental par les extrémistes musulmans pose évidemment question à l'Occident : [Alban à sa sœur] : "L'Islam est devenu central, plus que n'importe quelle autre religion. Son poids t'oblige à réfléchir sur toi, sur ta vie, et ça te paraît insupportable. L'existence des islamistes oblige tout le monde à réfléchir, mine de rien, à ce qu'il fait et à ce qu'il veut, alors que personne ici n'a plus l'envie ni le courage de réfléchir vraiment."

À mesure que la foi d'Alban se renforce, ce sont toutes les certitudes qu'Alix entretenait sur elle-même, qui s'effondrent. Le livre, enquête à suspense qui nous fait naviguer entre les milieux islamistes et les espions de la DCRI (Direction centrale du renseignement intérieur), interroge sur les notions de libre-arbitre et de fidélité à soi-même.

 

Creil 2012 - 17.11 (44)

 

Paysages Rousseau

Daniel Challe (photos) & Jean-Pierre Ferrini (Textes)
Paysages de l'âme - Jean-Jacques Rousseau dans la nature
Ed. Diaphane


Feuilletez l'ouvrage en ligne ICI.

En cette année où l'on célèbre le tricentenaire de la naissance de Jean-Jacques Rousseau, Daniel Challe a relu Les Confessions, La Nouvelle Héloïse et Les Rêveries, puis s'en est allé sur les chemins de France, de Suisse et d'Italie, à la rencontre de ces paysages traversés par le philosophe. Rousseau entretenait un rapport fusionnel avec la nature. Contemplatif certes, mais actif aussi puisqu'il pratiquait l'herboristerie avec passion.

"Chez Jean-Jacques l'écriture naît de la promenade", précise Daniel Challe. Jean-Pierre Ferrini ajoute que l'"un des traits caractéristiques de Rousseau est qu'il subjectivise le paysage, qu'il est le paysage qu'il voit, qu'il disparaît dedans." Daniel Challe semble avoir procédé de la même sorte pour réaliser les 32 photos du livre. Comme au 19ème siècle, il a utilisé une chambre photographique en s'efforçant d'éviter les traces de la modernité. Ses photos forment une "constellation géographique affective" à l'unité troublante, malgré l'éloignement géographique de certains sites. L'ouvrage donne à réfléchir sur le rapport que nous entretenons aujourd'hui à la beauté et à la nature.

 

Creil 2012 - 17.11 (47) Entretiens littéraires

 

Jardins d'Alger

 

Catherine Rossi
Jardins d'Alger  
Ed. Dalimen

Auteur et peintre, Catherine Rossi nous entraîne avec cet ouvrage dans une délicieuse "promenade dans les jardins de la ville, et les livres qui s'y sont intéressés". Ses recherches lui permettent de proposer une anthologie impressionnante de textes concernant les jardins algérois à travers les siècles : journaux, récits de voyages ou historiques, romans et poèmes, extraits du Coran, guides... Elle accompagne ces textes de 200 aquarelles réalisées entre 2004 et 2011.

Catherine Rossi envisage ces jardins comme les témoins du passé d'Alger qui, sans eux, ne serait plus la même. Qu'ils soient jardins privés de la Casbah et des djenans (maisons de campagne), ou bien jardins et squares publics construits par les Français sur le modèle parisien, elle appelle à leur préservation. "Plantations et jardins perdurent dans l'exubérant désordre urbain, comme si toutes leurs racines luttaient contre un proche épuisement. Mais pour combien de temps encore ?" Son livre est un magnifique plaidoyer pour leur découverte et leur sauvegarde.

 

Creil 2012 - 17.11 (49)

 

Au-fil-de-Creil.jpg

 

Philippe Lacoche
Au fil de Creil 
Ed. Castor Astral


Pour Philippe Lacoche, l'actualité littéraire est double ce week-end. Il présente à la fois son dernier roman,   Des rires qui s'éteignent (Ed. Écriture), et Au fil de Creil, un recueil de neuf nouvelles à la fois tendres et déjantées.

Dans l'une d'elles, Vincent et François, quinquagénaires victimes du stress en entreprise, se rencontrent au bistrot de la République à Creil. Alcoolisés, ils fomentent l'enlèvement d'Albert Jacquard qui doit être reçu prochainement à la Faïencerie. David Douillet aussi est invité, mais l'entreprise paraît plus périlleuse à nos deux pieds nickelés. Albert est un gentil, il attirera la sympathie des foules, on se bousculera pour payer sa rançon... Mais l'enlèvement tourne au fiasco... En filigrane de cette histoire loufoque, une vraie réflexion sur le monde de l'entreprise qui régulièrement "essore" ses salariés.

Ce recueil n'est pas un guide touristique, mais la ville de Creil et son patrimoine y apparaissent partout en toile de fond. On y croise des personnages attachants et quelques fous furieux. Leurs aventures sont dignes des univers de Marcel Aymé ou Jacques Perret, auteurs que Philippe Lacoche affectionne. Son sens de la formule fait mouche ("une libido chargée comme la langue d'un hépatique"). La nouvelle est, décidément, un genre qui lui va bien.
 

Creil-2012---2dimanche--16--copie-1.JPG

 

memoires-de-corse

JP Castellani & JJ Colonna d'Istria
Mémoire(s) de Corse
Colonna Ed.

Jean-Pierre Castellani nous présente un ouvrage collectif, florilège de témoignages inédits sur la Corse, rédigés par 30 personnalités (historiens, artistes, écrivains, journalistes, universitaires...) invités à évoquer un souvenir ou un élément marquant concernant l'île. Les textes recueillis sont à la fois variés et riches sur le plan littéraire. Parfois étonnants.

"Dans ces aventures, toujours singulières palpite le vrai cœur de la Corse." Et le coeur des Corses eux-mêmes : attachés à leurs racines, intimement liés au passé de leur île et à ses paysages. L'histoire politique agitée de la Corse n'est pas occultée. La figure du Préfet Érignac traverse plusieurs textes.

Chez beaucoup d'auteurs, ce livre est l'occasion de raconter des expériences personnelles et de s'interroger sur la notion même de mémoire ("La vie est faite d'instants rares dont certains se fixent en nous quand d'autres se délitent et s'altèrent pour finir par ne plus exister. " Lily Figari.) Ce recueil est une invitation au voyage... corse. Une polyphonie : combinaison de plusieurs voix indépendantes et pourtant liées les unes aux autres par les lois de l'harmonie.

 

Creil 2012 - 18.11 (18) Entretiens littéraires

 

La dernière nuit de l'émir

 

Abdelkader Djemaï
La dernière nuit de l'émir
Ed.Seuil

Abdelkader Djemaï se livre à un récit dense et poétique qui nous plonge dans la vie d'un personnage majeur de l'histoire de l'Algérie, l'émir Abd el-Kader, chef militaire qui a résisté entre 1830 et 1847 au corps expéditionnaire des troupes d'Afrique, lors de la conquête de l'Algérie par la France. L'ouvrage se construit autour d'une date pivot : le 24 décembre 1847, jour où l'émir et sa suite doivent quitter l'Algérie et embarquer sur le Solo : "Ils entraient en exil par hasard, par accident, par nécessité."

Chef de guerre pour résister à l'envahisseur français, Abd el-Kader est avant tout un homme éclairé, cultivé et qui souhaite engager son pays sur la voie de la modernité. "La science est l'arme suprême, le sabre n'étant jamais que l'instrument de ceux qui ont renoncé à régner par l'esprit". Le "Sultan des Arabes" a émis une seule condition à sa rédition : qu'un navire l'emmène avec sa famille et sa suite (97 personnes) à Alexandrie ou Saint-Jean d'Acre. La France a promis...

Mais l'émir est conduit jusqu'à Toulon. Il sera captif durant cinq années, avant que Napoléon III arrivé au pouvoir, ne respecte enfin la parole française. Abd el-Kader peut partir en Syrie où il va finir sa vie. En 1860, il apporte sa protection aux Chrétiens lors des massacres de Damas : "Ce que nous avons fait de bien avec les Chrétiens, nous nous devions de le faire, par fidélité à la fois musulmane et pour respecter les droits de l'humanité."

La dernière nuit de l'émir est un essai très documenté traversé par un souffle poétique qui rappelle les histoires de meddahs. Ces poètes nomades animaient de leurs récits la vie de la Smala : ville de 20000 habitants et 7000 tentes qui se déplaçait dans le désert à la suite de l'émir. Abdelkader Djemaï a voulu, lui aussi, faire acte de mémoire. [Bachir el-Wahrani] "un souvenir oublié était, dans ce pays au front large et aux lèvres sèches, comme une eau renversée dans le sable et qu'on ne pouvait plus boire."

 

Creil 2012 - 18.11 (22) Entretiens littéraires

 

Moko-et-le-marchand-de-sable.jpg

 

Martine Cotinat (textes)
Maxime Métron (dessins)
Moko et le marchand de sommeil
À Contresens Ed.

L'éditeur Joël Lévêque présente le quatrième Moko, Moko et le marchand de sable, publié chez À Contresens Éditions, maison située à Vauxrezis, dans l'Aisne. Martine Cotinat (textes) et Maxime Métron (dessins) s'intéressent cette fois au sommeil. Le principe est toujours le même : éduquer les jeunes enfants à la santé à travers les expériences du petit singe Moko. Les deux auteurs, tous deux médecins, distillent des conseils simples (repos, alimentation...) de manière douce et joyeuse. Les parents ne sont pas oubliés. Des notions concernant les phases de sommeil ou les symptômes de fatigue sont rappelées en fin d'ouvrage.

 

Creil 2012 - 18.11 (25)

 

Le Fils de Jean-Jacques

 

Isabelle Marsay
Le Fils de Jean-Jacques
Ginkgo Ed.

Isabelle Marsay s'est intéressée au "paradoxe Rousseau". Comment le philosophe des Lumières a-t-il pu convaincre sa compagne d'abandonner successivement cinq enfants entre 1746 et 1752 ? Et écrire en 1762 Émile ou De l'éducation, un célèbre traité portant sur "l'art de former les hommes" ? Le roman commence en novembre 1746. Le premier des cinq enfants de Jean-Jacques Rousseau et Thérèse Levasseur, alors âgé de deux jours, est déposé à l'hospice des Enfants-Trouvés par une sage-femme. Isabelle Marsay imagine la vie de ce bébé qu'elle appelle Baptiste. (Cf. Article sur le livre ICI.)

 

2012 Creil - Salon du Livre et de la BD © A. OuryAlbum photos

La Faïencerie Allée Nelson 60100 CREIL
03 44 25 19 08 - lavilleauxlivres@wanadoo.fr www.lavilleauxlivres.com

 

Tag(s) : #Animation de débats et rencontres

Partager cet article

Repost 0