L'association La Ville aux Livres mettait "la poésie en avant" samedi 13 avril 2013, en organisant son deuxième festival de poésie à l'espace culturel La Faïencerie de Creil. Une ambition cohérente quand on sait à quel point la Picardie est une terre de poésie fertile.

Retour sur le Festival de poésie de Creil : la poésie en avant

Elle fut d'abord terre de naissance ou d'accueil pour de grands poètes à présent disparus (Philéas Lebesgue, Maurice Blanchard, Robert Mallet...). En 2013, elle affiche toujours une belle vitalité. Il faut rappeler que sur 21 maisons d'édition et revues, 8 sont spécialisées en poésie dans notre région.

 

 

Poésie Creil 13 (15)


Le CR2L Picardie vient d'éditer un livret qui les référence, ainsi qu'une vingtaine d'auteurs, dont de grands noms de la poésie contemporaine comme Pierre Garnier, Bernard Noël, Ivar Ch'Vavar, Nimrod... (les points de suspension sont  importants).

 

Poésie Creil 13 (07)


Parmi ces grands noms, Jacques Darras était l'invité d'honneur de la manifestation. Poète, essayiste, et traducteur (notamment de Walt Whitman, Ezra Pound ou William Shakespeare), il est professeur de littérature anglo-américaine à l'Université de Picardie Jules Verne. En 2006, l'Académie Française lui a décerné le Grand Prix de Poésie pour l'ensemble de son oeuvre.

 

Poésie Creil 13 (46)

 

Lors de l'inauguration du festival, Jacques Darras a rappelé que "la poésie est un art du langage qui surpasse tous les autres." Il a évoqué le travail des poètes auquel si peu de visibilité est donnée. Des poètes étrangers aux logiques mercantiles "qui gardent leurs distances avec le pouvoir". Des poètes qui disent finement notre société dans laquelle ils évoluent en toute liberté.

 

Poésie Creil 13 (24)

 

C'est justement cette liberté conjuguée à la passion, qui frappait le regard - et l'oreille - du visiteur samedi. Liberté des formes poétiques, liberté de ton, de langage... La poésie n'a pas d'âge, ou plutôt les a tous. Elle se décline et s'exprime sur des supports variés. Elle se confronte à d'autres arts (peinture, musique, sculpture, photographie...), qu'elle enrichit, et vice versa.

 

Poésie Creil 13 (34)

 

Les visiteurs étaient plus nombreux cette année que lors de la première édition du festival en 2012. Les poètes ont bénéficié d'une écoute attentive lors des nombreuses lectures ou ateliers qui se sont succédé tout au long de la journée. Les éditeurs sont repartis satisfaits de ce rendez-vous qu'ils souhaitent voir s'ancrer en Picardie. La qualité et l'engagement des différents acteurs de la manifestation mériteraient en effet qu'elle s'inscrive dans le temps. La poésie en a besoin... comme notre époque a besoin d'elle.

 

Poésie Creil 13 (28)


"Vivre c'est du temps qui manque / à se regarder vivre / il tombe sur nos épaules / du temps comme de la neige /
que nous chassons de la main / et nous nous hâtons à l'envers / car le futur n'est pas notre avenir /
nous demeurons / effarouchés et orgueilleux / mal lotis dans le présent / comme dans le passé /
quand la seule urgence / serait de les nouer dans l'air /
avant de rêver au jardin de roses / d'un presbytère vieillot que nul dieu n'interpelle
."
Philippe Blondeau, Temps défait (Tri, ce long tri  Ed. Henry)

2013 Creil - Festival de Poésie © A. OuryAlbum photos

Espace Culturel La FaïencerieLa-Ville-aux-Livres.jpg
Allée Nelson - 60100 CREIL - 03 44 25 19 08
lavilleauxlivres@wanadoo.fr

www.lavilleauxlivres.com

 

Tag(s) : #Animation de débats et rencontres

Partager cet article

Repost 0