BD : Un homme de joie de David François et Régis HautièreBD : Un homme de joie de David François et Régis Hautière

Le duo Régis Hautière (scénario) et David François (dessin & couleur) est de retour avec Un homme de joie dont le premier tome "La ville monstre" vient de paraître aux éditions Casterman. Après L'Étrange affaire des corps sans vie (Ed. Paquet, 2006) et De briques et de sang (Ed. Casterman, 2011), il nous tardait de revoir à l'oeuvre les deux auteurs amiénois. Notez qu'ils ne s'étaient pas perdus de vue puisque David François participe à la série La Guerre des Lulus (Ed. Casterman) en tant que coloriste.

Vendredi 3 avril 2015, c'est dans un endroit insolite (pour une dédicace du moins, pas pour boire un verre ou écouter de la musique !) que le dessinateur avait donné rendez-vous aux amateurs de BD : le Charleston Café d'Amiens. Ambiance décontractée donc, pour fêter la sortie du premier volet d'un diptyque qui nous emmène dans le New-York du début des années 30.

BD : Un homme de joie de David François et Régis HautièreBD : Un homme de joie de David François et Régis Hautière

Fuyant l'holodomor (1932-1933), extermination par la faim orchestrée par le régime de Staline en Ukraine, Sacha Stasevytch Bujak débarque en Amérique, à l'instar de nombreux migrants qui se bousculent sur Ellis Island. Aucun rêve de gloire, de fortune, ni même de vie meilleure ne l'anime à son arrivée. Sa seule motivation ? "Juste pas crever."

Après une nuit chez son cousin Pavlo, Sacha trouve un logement modeste dans une grande maison que la propriétaire décédée, une veuve de magnat du pétrole, a légué par testament... à ses chiens. Roosevelt, Coolidge, Harding... vont devenir les compagnons privilégiés de l'Ukrainien esseulé dans "la ville monstre", creuset de toutes les inégalités en perpétuel mouvement.

BD : Un homme de joie de David François et Régis HautièreBD : Un homme de joie de David François et Régis Hautière

Sa rencontre agitée avec un certain Tonio lui facilite l'embauche sur le chantier du RCA building (rebaptisé GE building dans les années 80). La Grande dépression économique passée, "New-York, ville debout comme dirait l'autre. Au garde-à-vous même. Comme un soldat", n'en finit pas de monter vers le ciel...

La tour, qui fait partie du Rockefeller Center, mesurera 259 mètres. Le chantier mobilise pas moins de 4000 ouvriers ! Parmi eux, un Français surnommé Lafayette (personnage qui emprunte les traits de l'ami Hardoc, dessinateur) et le corpulent Gaston, dans lequel on reconnaît l'ours d'une autre série signée Régis Hautière : l'excellent Abélard (dont la suite se prépare avec Renaud Dillies).

BD : Un homme de joie de David François et Régis HautièreBD : Un homme de joie de David François et Régis Hautière

Lorsqu'il n'est pas comme un oiseau sur les poutres de son gratte-ciel, là où "les perspectives s'inversent", Sacha suit Tonio dans des activités moins licites, dont on ne sait pas encore où elles vont le mener. La prohibition est toujours en vigueur, la ville est tenue par les mafias italienne, irlandaises... et les syndicats. C'est dans cet univers obscur que Sacha croise les Magdalena sisters, des jumelles "filles de joie" dont le charme - celui de Lena surtout - ne le laisse pas insensible...

Si l'on respire profondément en haut des buildings vertigineux, l'atmosphère est sombre, voire glauque, dans les bas-fonds de la ville : un New-York habilement fantasmé (plus que restitué), personnage à part entière de cette histoire. David François a apporté un soin minutieux au travail (numérique) de la couleur afin de mettre en exergue les diverses atmosphères.

BD : Un homme de joie de David François et Régis HautièreBD : Un homme de joie de David François et Régis Hautière

Le découpage des planches et la dimension des vignettes servent habilement la narration. De superbes doubles pages pour les décors monumentaux alternent avec des gros plans sur les visages qui soulignent les émotions. D'autant plus utilement que Sacha n'est pas un bavard.

Avec ce premier tome doté d'un final à couper le souffle, les auteurs relèvent le défi de créer à la fois une ambiance, et du lien entre le lecteur et Sacha dont on suit pas à pas l'entrée dans une nouvelle vie. Il faudra attendre la sortie du deuxième et dernier tome en janvier 2016 pour savoir ce que Régis Hautière - qui ne manque ni d'inspiration, ni de talent - réserve à l'Ukrainien...

BD : Un homme de joie de David François et Régis HautièreBD : Un homme de joie de David François et Régis Hautière

Cliquez pour accéder aux blogs de
Régis HautièreDavid François

 

 

 

 

Tag(s) : #Coups de coeur et curiosités

Partager cet article

Repost 0