Laurent de Gaulle à l'ISAM

 

Samedi 05 novembre, Laurent de Gaulle, petit-neveu du Général, est venu s'exprimer à Amiens au sujet de son ouvrage Une vie sous le regard de Dieu : la foi du Général de Gaulle (L'Oeuvre Editions). Cette conférence a eu lieu à l'Institut Supérieur d'Administration et de Management d'Amiens (Groupe Sup de Co Picardie) en partenariat avec la Fondation pour la France libre représentée par Daniel Bourriez, l'IHEDN de la région Picardie et la librairie Martelle.

 

Une vie sous le regard de Dieu

 

"Laurent de Gaulle n’était qu’un enfant à la mort de son grand-oncle. De ce manque est née une quête : toute sa vie il va le chercher auprès de ceux qui l’ont connu. Cette fréquentation a fait naître en lui une conviction profonde : sans une relation singulière avec Dieu, Charles de Gaulle n’aurait pas été le grand homme que nous connaissons."

Comme le souligne Anne Martelle qui conduit l'entretien, ce livre est d'abord celui d'une rencontre entre Laurent de Gaulle et son célèbre aïeul qu'il n'a pas pu connaître. Petit-fils de Jacques de Gaulle (le frère de Charles, mort en 1946), il explique en effet qu'il a toujours dû vivre avec le regret de cette rencontre manquée.

Dernier d'une fratrie de six enfants, il n'avait pas l'âge requis pour rendre visite à son grand-oncle à l'Elysée lorsque celui-ci était Président. A Colombey-les-deux-Eglises, l'occasion ne s'est pas présentée avant la mort du Général. Et lorsque le petit Laurent (il a alors 9 ans) vient se recueillir sur la dépouille de celui-ci avec sa famille, le cercueil vient d'être refermé. Le Président de la République Georges Pompidou arrivant à son tour, la famille doit s'effacer.

C'est peut-être ce sentiment de frustration qui a conduit Laurent de Gaulle à rechercher le Général dans la mémoire et les archives familiales et à se lancer dans l'écriture. Ce passage à l'acte résulte également d'une promesse faite à
Andreï Makine (Prix Goncourt et Médicis 1995 pour Le Testament Français). Lors de leur rencontre en Australie, Makine l'a assailli de questions sur le Général et l'a exhorté à écrire ce livre que personne ne pourrait écrire comme lui.

Car Laurent de Gaulle souhaite porter sur le Général un regard qui va au-delà des caricatures et des idées reçues. Il a toujours éprouvé ce besoin de généalogie et d'aller puiser dans "des sources réelles et fiables" pour comprendre le Grand Charles. Il était ainsi proche de Geneviève de Gaulle Anthonioz, nièce du Général décédée en 2002. Résistante, déportée en 1944, elle fut militante des Droits de l'Homme et Présidente d'ATD Quart Monde.

Genevieve-de-Gaulle.jpg


Dans son livre paru en Octobre 2009, Laurent de Gaulle propose une lecture du Général sous le prisme de sa foi chrétienne. Il souligne le côté chevaleresque de Charles qui s'est senti très tôt "appelé à quelque chose de puissant le dépassant". Selon lui, sa vocation militaire est ainsi née, mais elle aurait bien pu être sacerdotale aussi, dans la façon dont elle s'est imposée à lui.

Le Général de Gaulle était un catholique pratiquant attaché à sa culture et à ses racines chrétiennes. Il faisait preuve en outre d'une grande discipline personnelle.

"Le meilleur procédé pour réussir dans l'action est de savoir perpétuellement se dominer soi-même. Mais se dominer soi-même doit être devenu une sorte d'habitude, de réflexe moral obtenu par une gymnastique constante de la volonté, notamment dans les petites choses : tenue, conversation, conduite de la pensée [...] Il faut parler peu. Il le faut absolument. L'avantage d'être un causeur brillant ne vaut pas au centième celui d'être replié sur soi-même [...] Chez l'homme de valeur, la réflexion doit être concentrée. Autrui ne s'y trompe pas. Et, dans l'action, il ne faut rien dire. Le chef est celui qui ne parle pas..." (Mémoires de Guerre. Ch. de Gaulle)

A cette grande exigence morale s'ajoutait chez le Général un principe fondamental : l'homme de pensée doit précéder l'homme d'action. Si on veut agir aujourd'hui, il faut être capable de penser à demain. Le caractère visionnaire du Général de Gaulle était tout entier contenu dans ce principe. C'était un homme pragmatique. Selon Laurent de Gaulle, il n'était pas pessimiste mais "volontairement désillusionné" et lucide sur la nature humaine.

Tout comme Max Gallo, Laurent de Gaulle voit dans les titres des trois tomes des Mémoires de Guerre de son grand-oncle ("L'appel", "L'unité", "Le salut") le programme chrétien et la forte imprégnation de la foi dans sa personnalité. Une imprégnation toute en pudeur. Il rappelle que cette forte influence du catholicisme s'accompagnait dans sa vie d'un grand respect pour les autres croyances, pour les non-croyants et toute la Création.

Aux yeux de son petit-neveu, de Gaulle était avant tout un homme de paix et c'est ce désir de paix, en lien avec sa foi et son espérance chrétiennes, qui sous-tendait toute son action (y compris militaire). Il se sentait appelé à oeuvrer pour que naisse un monde meilleur. Lorsqu'en 1962, il reçut le chancelier Adenauer, les deux hommes catholiques assistèrent ensemble à la messe célébrée par Monseigneur Béjot en la cathédrale de Reims afin de sceller la réconciliation entre le peuple allemand et le peuple français.

Le Général avait l'habitude de se poser trois questions lors de ses rencontres ou de l'appréhension de certains problèmes : "D'où venons-nous ?" "Où en sommes-nous ?" "Où allons-nous ?". C'est pour nous inciter à nous poser ces mêmes questions que Laurent de Gaulle dit avoir écrit ce livre. A la lumière de ses propos, on est tenté également de s'interroger sur une chose : quel regard porterait le Général de Gaulle sur la France et le monde d'aujourd'hui ?

 

 

Au sujet du Général de Gaulle, voir également  ICI l'entretien avec Jean-Louis Debré concernant son livre En tête-à-tête avec Charles de Gaulle.

 

Logo Martelle 3 rue des Vergeaux - 80000 Amiens
03 22 71 54 54
Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h sans interruption
Site Internet de vente en ligne : www.librairiemartelle.com

 

 

Sup-de-Co.gif

18, place Saint Michel - 80000 Amiens
03 22 82 23 00
www.supco-amiens.fr 

 


 

Tag(s) : #Coups de coeur et curiosités

Partager cet article

Repost 0